GBMC-Logo

Rapport
3ème course Bike Marathon Classics/Championnat Suisse
Iron Bike Race, Einsiedeln
Dimanche, 26 Septembre 2021

Seront mis à jour le jour de la course. C'est comme ça que ça s'est passé en 2020.

Six jours après l'O-Tour, Martin Fanger s’adjuge également le National Park Bike Marathon et devient donc le nouveau champion suisse. Le sprint final a cependant été assombri par une chute.

Les meilleurs coureurs ont rapidement compris qu’il n’était pas possible de forcer la décision sur les 108km du parcours du National Park Bike Marathon, et qu’il valait mieux garder leurs forces pour le sprint final. En raison des restrictions dues au coronavirus, le parcours n’a en effet pas pu se dérouler autour du Parc National Suisse mais sur un parcours alternatif entre Scuol et Zuoz en Engadine, qui présentait bien moins de difficultés. A chaque ascension, les favoris ont appliqué la même stratégie en imposant un rythme élevé, mais pas suffisant pour effectuer une vraie sélection. Les sections de plats ont donc à chaque fois permis à une vingtaine de coureurs de se regrouper. C’est ce qui a par exemple permis au triple champion du monde de marathon Alban Lakata, victime d’une crevaison après un tiers de la course, de refaire son retard.

Les favoris se sont donc concentrés sur la montée finale à Ftan et la longue descente jusqu'à l'arrivée à Scuol. Un quatuor formé du tenant du titre Urs Huber, de Lukas Flückiger, de Martin Fanger et de Casey South, a pu se détacher facilement des autres sur les derniers kilomètres. La victoire s’est donc jouée au sprint dans un combat sans merci. Martin Fanger a apparemment pris des risques considérables dans la dernière portion de course, gênant Lukas Flückiger qui s’est retrouvé exclu du quatuor de tête. Les trois coureurs restant, Fanger, Huber et South se sont battus au coude à coude dans les derniers mètres. Comme Fanger a gardé sa ligne droite dans le dernier léger virage à gauche, Huber s'est retrouvé coincé vers l’intérieur. Pour South, en revanche, il n'y avait plus de place entre Huber et les barrières. Il s'est écrasé avec sa roue avant contre une balustrade, a chuté à grande vitesse et a dû être hospitalisé. Au final, c’est donc Fanger qui a passé la ligne d'arrivée victorieux, devant Huber et Flückiger.

À l'arrivée, Huber et Flückiger ont critiqué le style agressif de Fanger. Lukas Flückiger expliquait : "Cela a déjà commencé à Ftan. Martin a impitoyablement dépassé les concurrents et m'a coupé dans un virage de sorte que j'ai dû freiner pour éviter une chute. C'est pourquoi je l'ai dépassé. Et également parce que je savais que j’étais à l’aise sur la portion de gravier. Je comptais prendre la tête dans les derniers mètres en direction de l’arrivée". Mais il n’est pas arrivé aussi loin. "Dès qu’on est arrivé au plat, Martin a de nouveau posé des difficultés. Je l'avais également dépassé pour suivre Flückiger dans la dernière descente de gravier et ous avions en fait réussi à prendre quelques mètres d’avance", expliquait Huber

Mais Fanger et South sont rapidement revenus. "Encore une fois, Fanger m'a dépassé dans un virage juste avant l'arrivée. Si je n'avais pas freiné, nous serions tous tombés", déclarait Flückiger. Cette manœuvre lui a donc coûté sa place dans le quatuor de tête. Huber ajoutait : "La troisième fois, Fanger a gardé sa ligne dans le léger virage à gauche juste avant l’arrivée, malgré les risques. Je n'avais pas d'autre choix que de garder ma ligne aussi. Sinon, j’aurai chuté. Je suis désolé pour South qui est tombé. Face aux critiques, Martin Fanger déclarait : "C'était un sprint comme sur une course sur route. J'ai roulé droit devant comme il se doit. Et je comptais sur une arrivée au sprint, parce que ça correspond bien à mes qualités". Huber l'avait déjà entravé à deux reprises par le passé. Concernant les critiques à Ftan, Fanger admettait : "Il se peut que j'y sois allé avec un peu de culot. Mais j'ai cédé la place à Huber et Flückiger dans la dernière descente".

La course féminine a été remportée par Steffi Häberling, une parfaite inconnue sur la scène du VTT marathon. Lors de sa deuxième course VTT marathon, la Suisse orientale, âgée de seulement 22 ans, a su faire preuve d'une parfaite maîtrise physique et tactique. A mi-course, dans la montée vers le Grand-Prix de la montagne, l'ancienne coureuse de demi-fond a augmenté son rythme et s'est échappée. Häberlin, qui a été découverte par son voisin, l'ancien champion du monde de marathon Ralph Näf, déclare : "Je n’avais jamais fait de sortie aussi longue sur un VTT et je savais pas si je pouvais aller jusqu’au bout. A seulement dix kilomètres de l'arrivée, j'ai commencé à croire en la victoire. Pour moi, la victoire et ce titre sont une surprise totale".

La vice-championne suisse, Ariane Lüthi, qui a franchi la ligne d'arrivée avec trois minutes de retard sur la nouvelle championne, ne tarissait pas d'éloge à son égard : "Tu as l’air d’avoir un sacré talent ! La course féminine était très tactique et rapide. Irina Lützelschwab, qui a terminé troisième et quatrième de l'O-Tour l'année dernière, a lutté avec Lüthi sur une bonne partie du tracé : "Grâce à Lüthi, j'ai réussi à bien passé la distance. Mais après le Grand-Prix de la montagne, je ne pouvais plus suivre le rythme". L'étudiante vit près de Bâle et était une nageuse de haut niveau jusqu'à ce que son père l'infecte avec le virus du VTT il y a quatre ans.

Résultats, Championnat Suisse:
Hommes (108 km): 1. Martin Fanger (Genf) 4:03:20. 2. Urs Huber (Mettmenstetten) gl. Zt. 3. Lukas Flückiger (Wynigen) 0:03. 4. Simon Vitzthum (Rheineck) 0:09. 5. Daniel Geismayr (Ö) gl. Zt. 6. Andri Frischknecht (Feldbach) 0:10. 7. Marc Stutzmann (Belp) gl. Zt. 8. Alban Lakata (Ö) 0:21. 9. Frans Claes (Be) 0:22. 10. Andrin Beeli (Sagogn) 3:22.

Femmes (108 km): 1. Steffi Häberlin (Happerswil) 4:47:53. 2. Ariane Lüthi (Gunten) 3:03. 3. Irina Lützelschwab (Wallbach) 4:36. 4. Ramona Forchini (Wattwil) 8:09. 5. Esther Süss (Küttigen) 8:11. 6. Janina Wüst (Lupfig) 20:55. 7. Jacqueline Schneebeli (Hauptikon) 26:31. 8. Andrea Ming (Edlibach) 36:22. 9. Chrystelle Baumann (Montalchez) 38:17. 10. Carole Perrot (Prêles) 39:19.

Les 3 courses de la Bike Marathon Classics
14.08.2021, Eiger Bike Challenge, Grindelwald/BE
12.09.2021, o-tour bike marathon Obwalden, Alpnach/OW
26.09.2021, Iron Bike Race, Einsiedeln/SZ (CS)
Les vainqueurs du classement général 2020: Martin Fanger, Ariane Lüthi