GBMC-Logo

Rapport
4ème course Bike Marathon Classics
Nationalpark Bike-Maraton, Scuol
Samedi, 31 août 2019

Rapport 2018: Ce texte sera mis à jour le jour de la course.

National Park Bike-Marathon en mouvement rapide

Dans l'ascension de Guarda, le groupe d'évasion décisif du National Park Bike-Marathon, raccourci en fonction de la météo, s'est formé. Après 47 km, l'Allemand Simon Stiebjahn a finalement gagné dans les vestiaires, devant Marc Stutzmann de Berne et Mattia Longa d'Italie. Esther Süss a remporté le concours féminin en solo.

17 km avant l'arrivée, la décision a été prise. Sous le rythme dicté par Kristian Hynek, le groupe de tête de 15 hommes a partagé la montée vers Guarda. Seuls l'Italien Mattia Longa, l'Allemand Simon Stiebjahn et le Suisse Marc Stutzmann et Andreas Moser ont pu garder la roue arrière du double médaillé de bronze du Championnat du Monde de la République Tchèque. Seul Bike-Marathon-Classics-Leader Adrien Chenaux a pu reprendre contact avec le sommet. Stiebjahn a remporté le sprint du sextet avec confiance. Chenaux a terminé sixième mais a maintenu sa position de leader dans la série nationale Bike Marathon Classics. "J'étais heureux de prendre le train dans le groupe de six. Je savais que je pouvais bien sprinter et je comptais sur nous pour atteindre la ligne d'arrivée ensemble. Ça a marché. La course était amusante et je pense que vous avez pris la bonne décision de raccourcir la course à cause des mauvaises prévisions météorologiques. Il reviendra l'année prochaine ", a dit Stiebjahn à l'arrivée. Marc Stutzmann, deuxième, a récapitulé : " Après notre départ, le groupe a bien fonctionné. A Ftan, j'ai attaqué et je suis venu à quelques mètres de là avec Stiebjahn. Mais les quatre autres ont réussi à nous rattraper. C'est ainsi que Sprint a vu le jour. Je suis content de ma deuxième place." Urs Huber, qui s'était cassé la clavicule lors d'une chute il y a deux semaines à l'Eiger Bike Challenge, a atteint la ligne d'arrivée à la huitième place.

La gagnante Esther Süss a eu la chance de ne pas être impliquée dans une chute. "Un conducteur s'est écrasé devant moi. Je n'ai pu m'en sortir qu'avec une étroite marge de nécessité", se réjouit l'Argauerin, ravie d'avoir pu contrôler son demi-vieux challenger Janine Schneider. "La courte distance m'a incité à montrer que je peux aussi commencer rapidement", a dit Süss en souriant. "Gagner la deuxième place derrière Esther, c'est comme une victoire pour moi", a déclaré Janine Schneider, deuxième. Andrea Ming a terminé troisième.

Dans le Jauer-Race Bike-Marathon-Classics-Middistance-Leader Fadri Barandun a été battu par Simon Brändli de Zurich. Au point le plus haut avant la descente finale, les deux étaient toujours sur un pied d'égalité. Cependant, Brändli a été le premier à piquer dans la descente et a été capable de distancer Barandun de manière décisive. "Depuis que j'ai chuté sur le "gate tour" il y a quelques jours, je ne voulais pas prendre de risques en descente", explique Barandun, un peu agacé, parce qu'il s'était fixé la victoire. En revanche, l'Allemande Arina Riatsch, qui a dû admettre sa défaite face à l'Allemande Stefanie Dohrn, était entièrement satisfaite de sa deuxième place. C'est surprenant. Au cours des deux années précédentes, Riatsch avait remporté la distance moyenne de manière encore plus convaincante et en 2017, elle a été la première femme à parcourir les 103 km du parcours Jauer en moins de cinq heures. Elle a dit : Je ne pensais pas que j'atteindrais une place sur le podium. Après avoir repris le sport pendant l'hiver, j'ai dû faire une longue pause jusqu'à ce que je reprenne des forces. Au cours des dix dernières semaines, je me suis préparé pour le marathon du parc national. C'était la première course de vélo de la saison et ça s'est bien passé." Heureusement, Michèle Wittlin, leader de Bike-Marathon-Classics, a chuté au début de la course, mais a terminé la course à la quatrième place et a conservé son maillot de leader.

Le président du CO, Claudio Duschletta, était également satisfait. Malgré les mauvaises prévisions météorologiques, qui ont entraîné un raccourcissement du parcours, près de 1400 cyclistes ont participé au National Park Bike Marathon. La majorité s'est félicitée de la restriction de la route du CO.

Résultats / classement général
Hommes (Vallader-Peloton, 47 km): 1. Simon Stiebjahn (De) 1:22:14. 2. Marc Stutzmann (Rüfenacht b. Bern) gl. Zt. 3. Mattia Longa (It) 0:01. 4. Andras Moser (Madiswil) 0:03. 5. Kristian Hynek (Tsch) 0:04. 6. Adrien Chenaux (Fribourg) gl. Zt. 7. Matthias Alberti (De) 0:53. 8. Urs Huber (Mettmenstetten) 0:54. 9. Hansueli Stauffer (Sigriswil) 0:56. 10. Konny Looser (Hinwil) 1:23.

Femmes (Vallader-Peloton, 47 km): 1. Esther Süss (Küttigen) 1:33:50. 2. Janine Schneider (De) 1:52. 3. Andrea Ming (Neerach) 4:02. 4. Eliane Mueggler (Thal) 7:54. 5. Alessia Nay (Zizers) 11:00.

Hommes (Jauer-Peloton, 47 km): 1. Simon Brändli (Zürich) 1:29:16. 2. Fadri Barandun (Samedan) 0:31. 3. Stefan Wüthrich (Uttigen) 0:58. 4. Andreas Plüss (Aarburg) 1:02. 5. Adrian Jäggi (Lohn-Ammansegg) 1:32. 6. Christian Kälin (Bennau) 1:42. 7. Valentin Fliri (It) 2:30. 8. Pascal Kiser (Giswil) 2:54. 9. Fabian Heinzer (Schwyz) 2:57. 10. Sascha Deplazes (Sedrun) 2:59.

Femmes (Jauer-Peloton, 47 km): 1. Stefanie Dohrn (De) 1:39:36. 2. Arina Riatsch (Sent) 0:46. 3. Tanja Blickenstorfer (Horgen) 2:45. 4. Michèle Wittlin (Liestal) 3:48. 5. Tinetta Strimer (Scuol) 4:30.

Les 6 courses de la Bike Marathon Classics
01.06.2019, Ortler Bike Marathon, Glurns, It
23.06.2019, Celsius BerGiBike, Fribourg/Bulle/FR
11.08.2019, Eiger Bike Challenge, Grindelwald/BE
31.08.2019, Nationalpark Bike-Marathon, Scuol/GR (CS)
08.09.2019, o-tour bike marathon Obwalden, Alpnach/OW
22.09.2019, Iron Bike Race, Einsiedeln/SZ
Les vainqueurs du classement général 2018: Urs Huber/Ariane Lüthi